Echos de coin en ondes T : Influence de l'angle de réfraction

CONFIGURATION

Une entaille de dimensions 10×15 mm est usinée dans un bloc d’acier de 47 mm de haut. Un capteur en immersion est utilisé pour générer des ondes T selon plusieurs orientations de manière à déterminer l’influence de l’angle de réfraction dans les résultats fournis par CIVA.

 

 

L’orientation du capteur est modifiée de manière à générer des ondes T45, T50, T55, T60 et T65.

 

RÉSULTATS

Pour ce capteur en immersion circulaire de Ø12,7 mm avec 50 mm de hauteur d’eau, le signal d’entrée a une fréquence de 2,25 MHz, une bande passante de 60% et une phase de 0°.

Les résultats sont étalonnés par rapport à un TG, détecté à 45°, de Ø2 mm, de 48 mm de long.

 

 

L’écart entre les mesures expérimentales et les prédictions de CIVA est toujours compris entre 1 et 3 dB : CIVA surestime légèrement les échos de coin mais la différence d’amplitude est quasi-constante pour tous les angles de réfraction.

Les B-scans ont également été enregistrés pour ce cas.

 

 

Les Bscans montrent que l’écho de coin n’est pas localisé à la base de l’entaille pour les angles de réfraction les plus importants. On observe alors un décalage du maximum de l’écho de coin. Ce comportement est assez bien reproduit par CIVA et est expliqué en fin de document.

 

Continuer vers Influence simultanée de la hauteur de l'entaille et de l'angle de réfraction

Retourner au menu Echos de coin en ondes T

Retourner au menu Echos de coin