Echos de coin en ondes T : Influence simultanée de l'extension des entailles et de l'angle de réfraction

CONFIGURATION

Dans la configuration suivante, la pièce est un bloc plan d’acier de 20 mm d’épaisseur contenant 4 entailles débouchant en fond de pièce : 3 entailles de dimensions 2×2 mm, 2×5 mm, 2×15 mm et une entaille de dimension 6×15 mm.

 

 

Un capteur en immersion de Ø12,7 mm est utilisé avec une hauteur d’eau de 20 mm pour rayonner des ondes T selon différents angles de réfraction.

 

RÉSULTATS

On associe à chaque entaille un numéro pour faciliter l'affichage des résultats.

 

Numéro d'entaille 1 2 3 4
Hauteur 2 mm 2 mm 2 mm 6 mm
Extension 2 mm 5 mm 15 mm 15 mm

 

On réalise avec le capteur en immersion circulaire de Ø12,7 mm fonctionnant à 4,5 MHz avec 20  mm de hauteur d’eau, des contrôles selon les modes T45 à T65. Le signal d’entrée a une fréquence de 4,5 MHz, une bande passante de 73% et une phase de 270°.

Les résultats sont étalonnés par rapport à un TG de Ø2  mm, de 40  mm de long et situé à 15 mm de profondeur.

 

 

 

 
On observe un bon accord entre CIVA et les mesures expérimentales menées sur la plus grande entaille (6×15 mm) et ceci quel que soit l’angle de réfraction. Pour les 3 autres entailles de hauteur 2 mm mais d’extension différente (2×2 mm, 2×5 mm, 2×15 mm), on remarque que CIVA prédit moins bien l’amplitude de l’écho de coin pour l’angle de réfraction 55°, très proche de l’angle critique de 57° pour les ondes T. L’écart est d’autant plus important que l’extension de l’entaille est faible. Mis à part cet angle de 55°, l’ensemble des résultats présente globalement un bon accord entre CIVA et l’expérience.

 

Continuer vers Conclusion et explication des phénomènes

Retourner au menu Echos de coin en ondes T

Retourner au menu Echos de coin